Regard sur l’art

2012

samedi 12 mars 2016, par Administrator

mercredi 26 septembre 2012

réunion de travail pour faire le point sur la Biennale 2012 et préparer l’année 2013

-----------------------------------

21Août 2012

Nous décrochons les tableaux, nettoyons les salles d’exposition, discutons avec les artistes qui viennent chercher leurs oeuvres, bref après 6 semaines de Biennale il faut se dire, et ce n’est pas facile, que c’est fini.

Un merci aux artistes pour la qualité de cette exposition, pour tous ces moments fantastiques que nous avons passés, nous vous enverrons courant septembre une revue de presse et les commentaires des visiteurs sur les livres d’or.

------------------------------------

8 juillet 2012

Quelque 200 mélomanes sont tombés sous le charme des virtuoses que sont Eddy Rosso et de son ami Stéphane Kumor.

Construit en 1895 par la Manufacture lyonnaise, Michel Merklin, l’orgue de Marcigny de type romantique a fait l’objet d’une totale restauration et ré-harmonisation, l’an dernier, suivie de sa bénédiction avec un concert d’Anthony Le Roux. À l’occasion de la Biennale, et à l’initiative de Regard sur l’art, l’orgue de l’Église Saint-Nicolas a retrouvé une seconde jeunesse, sous la forme d’un concert exceptionnel, qui a réuni un duo orgue et cuivre de très haute tenue. Quelque 200 mélomanes sont tombés sous le charme des virtuoses que sont Eddy Rosso, directeur du Réveil musical de Marcigny, à l’orgue, et de son ami Stéphane Kumor, professeur de trompette et de jazz à l’école de musique de Vesoul. Duo qui s’est agrandi avec la participation de Marjorie Laforêt, professeur de trombone. Le public est resté en extase, envoûté par le programme concocté par Eddy et Stéphane, faisant la part belle à la musique baroque allemande et italienne du XVII e et XVIII e siècles, Aria et petit prélude et petite fugue en mi mineur de J.-S. Bach. L’organiste et le trompettiste ont reçu un triomphe pour ce concert dominé par l’interprétation de l’ Avé Maria de Charles Gounod et Giulio Caccini, Paris angelicus de César Franck, en passant par la suite du premier ton de Jacques Booyvin ou encore Aria Con Variazioni de G.-F. Heandel.

-----------------------------------------------

Vendredi 20 juillet :

JPEG - 89.7 ko

fin de stage pour notre stagiaire Alice Rocher, on l’embrasse et on lui souhaite plein de réussite pour le déroulement de sa carrière professionnelle. Elle nous a fait un travail remarquable et est en attente d’un contrat pro, vous pouvez toujours laisser vos messages à art.marcigny@hotmail.fr

------------------------------------------------

11 juillet 2012 : concert SAO YIN quatuor de flüte

Dans le cadre de la Biennale internationale d’art contemporain, l’Église Saint-Nicolas vient de connaître un concert haut de gamme. Une centaine de chanceux se sont laissés bercer au rythme des quatre saisons, en compagnie des flûtes traversières du quator « Sao Yin ». Composé de quatre jeunes artistes flûtistes étudiantes du Conservatoire royal de Bruxelles, le quator se veut le reflet d’une musique accessible à tous. Lucile Mathieu (qui a appartenu au Réveil musical de Marcigny) aux côtés de Rebecca Van Bogaert, Aurore Molard et Renata Kambarova ont offert un répertoire riche et envoûtant. De Tchaikowski à Debussy ou Purcell, en passant par les danses roumaines de Bartok, ou encore de compositions personnelles, les musiciennes ont su faire apprécier les différents timbres de cette famille (Piccolo, flûte en ut, alto et basse. L’émotion était présente !

---------------------------------------------

8 juillet 2012 :

on y est, 9H30 accueil des artistes pour le petit déjeuner offert par la municipalité et M.le maire, 14H30 accueil des officiels, 16H30 départ vers le parc municipal avec le réveil musical, les allocutions, le vin d’honneur et le soir repas avec les artistes, les invités, la famille............23H le président et toute l’équipe de Regard sur l’Art sont heureux.

-------------------------------------------------

30 JUIN 2012 : les bancs poèmes

Après l’opération « Ardecole », c’est le vernissage des Bancs poèmes qui lui a emboîté le pas, faisant l’admiration des invités : Jacques Rebillard, conseiller général de Marcigny, Isabelle Lagoutte, déléguée du canton de Semur, Jean-Claude Ducarre, président de la communauté de communes, et des visiteurs. 26 bancs (pierre, métal ou bois) d’aspect artistique et artisanal des Ateliers du Chapeau rouge (de Souvigny, dans l’Allier, haut lieu des sites clunisiens comme Marcigny), représentés par Jérôme Danikowski, ont trouvé place dans l’écrin naturel du parc municipal. Ces bancs, véritables chefs-d’œuvre vont prendre la direction de chaque commune du territoire des deux cantons. Seuls, resteront aux côtés des œuvres et sculpture de la biennale : « Le Monument aux vivants » et « Le banc à paroles ».

Des éloges ont été adressés à tous les acteurs de cette inauguration spectacle : chanteur (Joël Jouve), poètes (Jacques Charmont et Jacques Paris), artistes, sculpteurs. La mise en scène de Regard sur l’Art et de son président Claude Senecaille est parfaite. Elle a rendu un hommage à la culture citoyenne en milieu rural, tout en valorisant l’art contemporain. Chacun a pu admirer la qualité des œuvres collectives, façonnées de manière harmonieuse par des artistes de talent.

Le maire Louis Poncet a félicité Regard sur l’Art, Marcigny en poésie, Bibliothèque pour tous, Le Centre d’art Frank-Popper, pour ce vernissage, où lecture, poésie et chanson française se sont côtoyées.

----------------------------------------------

20 juin 2012 :

bravo à Alice notre stagiaire, le catalogue est fini (à voir dans la rubrique biennale 2012 en format PDF) et est déposé ce matin pour l’impression

dans le JSL du 12 juin 2012

En prélude à la 6 e Biennale d’art contemporain, l’association Regard sur l’art a tenu à associer à cet événement culturel d’envergure, qui se déroulera du 7 juillet au 19 août, les établissements scolaires. Les enfants des écoles publiques primaire et maternelle, du collège, de Sainte-Véraise, du Relais assistante maternelle Abise et leurs directrices, ont totalement adhéré au projet et programme d’enseignement d’art plastique, baptisé “Ardecole”.

Créativité

Ils ont bénéficié de l’aide de Franz Spath, directeur du Centre Frank-Popper, comme intervenant conseiller technique et artistique. Le thème retenu, “animaux et chimères”, a fortement inspiré les artistes en herbe, qui ont fait preuve d’imagination et d’un esprit de créativité, comme se plurent à le souligner Louis Poncet, maire, et le maître de cérémonie de la Biennale, Claude Senecaille, président de Regard sur l’art. Les œuvres réalisées par les scolaires (fresques, sculptures, mosaïques, mobiles, décors muraux, dessins, peintures, photos) ont émerveillé tous ceux qui sont à l’origine et qui ont orchestré cette exceptionnelle exposition. Elle a répondu au vœu de Regard sur l’Art : « surprendre » par son originalité, son mode d’expression, la disposition, et l’harmonie accordées aux sujets et aux œuvres, qui s’inscrivent dans notre époque du XXI e siècle. Élus, enseignants, parents, membres de l’association ont pris plaisir à emprunter le cheminement de cette gigantesque galerie d’art qui se dresse fièrement dans les écoles et sous la tonnelle du jardin public, où Claude Senecaille a fait part de son admiration, tout en félicitant les acteurs. L’exposition sera intégrée à celle de la Biennale, et dans le catalogue de présentation.

-------------------------------------------

dans le JSL DU 13/03/2012(MPG)

« Surprendre ». C’est le mot d’ordre de la 6 e Biennale d’art contemporain qui se tiendra du 7 juillet au 19 août.

L’association Regards sur l’art, qui s’apprête à fêter son 10 e anniversaire, a rapidement pris de la hauteur, avec à l’origine le maire actuel, Louis Poncet, qui a passé le relais à Claude Senecaille. Celui-ci a su fédérer les énergies pour mettre en place, avec la plus grande application, l’immense puzzle de la Biennale d’art contemporain, la 6 e du nom, qui tiendra le haut de l’affiche du 7 juillet au 19 août. Le mot d’ordre pour 2012 sera de « surprendre » tous les visiteurs qui bénéficieront d’un accès gratuit, pour admirer art contemporain et sculptures monumentales, au parc municipal, mais aussi au centre d’art, partenaire privilégié, qui accueillera les œuvres d’une soixantaine d’artistes du Venezuela, qui est cette année l’invité d’honneur, sous l’impulsion de son Excellence Jean-Marc Laforêt, ambassadeur au Venezuela.

Au cours de l’assemblée générale, le président Senecaille, après avoir remercié la municipalité pour son soutien permanent, a mis l’accent sur l’énorme travail de préparation et sur l’action entreprise avec « Ardecole », un programme art plastique, avec la participation des établissements primaires publics et de Sainte-Véraise, de même que le collège, qui ont opté pour des structures animalières.

La Biennale 2012

Outre les invités vénézueliens, une trentaine d’artistes apporteront leur talent, pour donner l’éclat qu’elle mérite à cette Biennale d’art, désormais devenue internationale. Les communes des deux cantons de Marcigny et Semur seront impliquées, avec l’accueil des Bancs-poèmes de l’association des Ateliers du chapeau rouge de Souvigny. Exposition durant une semaine au parc municipal, pour laquelle Marcigny en poésie et Bibliothèque pour tous prendront une part prépondérante. Vernissage du 30 juin, en présence de Jacques Paris, poète écrivain, musicien, Grand prix de littérature bourbonnaise en 2009.

Expo et fresque géante

Autres temps forts : la réalisation d’une fresque géante sur le mur du stade municipal, et sur celui de l’immeuble situé aux feux de la rue Général-de-Gaulle. Plusieurs animations : exposition à l’Archipel sur le lac, et exposition de photos d’Anne Louyot à l’office de tourisme, conférences salle du foyer, concerts de musique de Lucile Mathieu et Eddy Rosso, et film du Venezuela au Vox seront intégrés à la Biennale.

Le projet du circuit touristique culturel, en parallèle avec les villes de Bourbon, La Clayette et Paray, est en bonne voie. Un catalogue sera réalisé pour l’expo sur le Venezuela, et pour les œuvres retenues pour la Biennale ; guides indispensables pour les visiteurs.

----------------------------------------------

mercredi 7 mars 2012 :

L’association vous donne rendez-vous pour son assemblée générale, à 19 h, salle n° 5 de la mairie. Ordre du jour : rapports moraux et financiers, points sur la Biennale 2012 (Venezuela, Archipel sur le lac, Bancs poèmes…), programme Ardécole, projets 2013, renouvellement bureau, questions diverses, pôle culturel.

-----------------------------------------------

samedi 28 janvier :

le jury de l’association s’est réuni afin de sélectionner les artistes participant à la Biennale

paru dans le JSL (CR) Regard sur l’art s’est réuni samedi 10 Décembre 2011 pour le lancement officiel de son affiche.

Elle ne sera lancée qu’en juillet 2012, mais la biennale est déjà d’actualité à Marcigny et chez les bénévoles de Regards sur l’art.

Elle revient tous les deux ans, et c’est bien le temps qu’il faut pour que les idées mûrissent. Pour que la Biennale d’art contemporain tisse une toile toujours plus importante sur Marcigny et ses alentours. En 2010, plus de 10 000 visiteurs ont pu admirer les sculptures monumentales et expositions aux quatre coins de la ville. Un chiffre qui suffit à résumer l’envergure de la manifestation.

Surprendre !

Née en 2002 d’une exposition de peintures au jardin public, la Biennale s’apprête à célébrer dix années d’existence. L’objectif n’a pas pris une ride. « Nous voulons promouvoir l’art en milieu rural, sous toutes ses formes », rappelle le président de Regard sur l’art, Claude Sénécaille.

Du 7 juillet au 19 août, Marcigny vivra donc une fois encore au rythme de l’art contemporain. Après l’Allemagne ou encore le Brésil, le Venezuela sera en 2012 l’invité d’honneur de la Biennale. Partenaire actif, le centre d’art contemporain Frank Popper accueillera pour l’occasion une quarantaine d’œuvres vénézuéliennes. Les fameuses sculptures monumentales et réalisations en tous genres prendront possession des lieux publics, parfois improbables. Des spectacles vivants, des concerts, sont aussi annoncés pour varier les genres.

Regard sur l’art a à cœur d’impliquer le plus grand nombre pour enrichir cette Biennale. À commencer par le cinéma Vox et la galerie de l’Archipel sur le Lac à Saint-Martin. Les élèves des trois écoles et du collège de Marcigny vont créer leur propre exposition sur l’animal dans l’art contemporain. Mais la Biennale version 2012 ne se cantonnera pas à Marcigny intra-muros et ira conquérir toutes les communes du canton de Marcigny et probablement de Semur. Les villages pourront accueillir chacun une sculpture étonnante, un « banc poème ». De quoi honorer le thème général retenu pour cette 6 e Biennale : Surprendre !

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0